14 nationalités pour la saison du 50ème !

Pour cette saison du 50ème anniversaire de la fondation du Club, nous sommes une nouvelle fois très heureux d’avoir un contingent COLOré !

Les 3 équipes et leurs 47 joueurs proviennent cette année de 14 pays différents :

  • 14 suisses
  • 6 français
  • 5 portugais
  • 4 chiliens
  • 3 italiens
  • 3 espagnols
  • 2 albanais
  • 2 brésiliens
  • 2 colombiens
  • 2 uruguayens
  • 1 péruvien
  • 1 anglais
  • 1 malien
  • 1 burundais

34 européens, 11 sud-américains, 2 africains, cette diversité fait la richesse et la force de notre club !

“Le progrès nait de la diversité des cultures et de l’affirmation des personnalités.” P. Joliot

16 nationalités représentées en 2018 !

L’Union Sportive Colorado est un club qui, comme son nom l’indique, est coloré ! 

Venus des 4 coins du monde, ses 55 membres, plus ou moins actifs pour certains, représentent cette saison pas moins de 16 nationalités !

Sur les licences officielles de l’Association Suisse de Football, nous avons donc inscrits en 2018  les joueurs suivants :

  • 24 Suisses
  • 6 Français
  • 5 Chiliens
  • 4 Portugais
  • 4 Italiens
  • 2 Espagnols
  • 1 Bulgare
  • 1 Belge
  • 1 Malien
  • 1 Anglais
  • 1 Brésilien
  • 1 Colombien
  • 1 Albanais
  • 1 Néerlandais
  • 1 Uruguayen
  • 1 Burundais

De plus, parmi les 24 suisses il y a évidement de nombreux bi-nationaux !

On dit souvent que le football est un reflet de notre société, nous au Colorado on aime sa diversité !

Dans les coulisses de l’organisation d’un Loto

Dans la vie d’un petit club comme l’US Colorado, trouver les ressources financières pour équilibrer les comptes d’une saison est difficile. Les sponsors ne se bousculent pas au portillon, il est toujours compliqué d’encaisser les cotisations des membres dans les temps et sans la générosité des membres du comité, les factures ne pourraient pas être payées dans les délais.

Parmi les moyens de récolter des fonds, le Colorado a souvent eu recours à l’organisation d’un Loto. Et en début de saison, notre responsable Manifestations Fabian a fait cette proposition, demandant l’aide de notre expert maison : Tito.

C’est donc 4 ans après leur dernier Loto que le comité du club s’est mis à la tâche.

Dans un premier temps, il s’agit de trouver une date disponible pour louer la salle des Asters. Puis il faut préparer un dossier, avec les statuts du Club, les comptes, le rapport d’activité et les procès-verbaux des Assemblées du club. Il faut également remplir des formulaires, obtenir les autorisations et finalement signer le contrat de location tant désiré.

Ensuite c’est au tour de la logistique : trouver des gros lots, faire chauffer les cartes de crédit, commander les boissons et denrées pour la buvette temporaire, réserver les cartons de jeu, engager un crieur et son équipe et faire la promotion de l’événement.

Enfin le nerf de la guerre, motiver les troupes et convoquer tous les membres du club pour venir donner un coup de main le jour J. Répartition des tâches, formation des équipes et surtout s’assurer que tout le monde soit là ! Evidemment il y a toujours des « portés disparus », mais cette année les coloradiens ont répondu présent.

Au matin de la manifestation, plusieurs équipes sont déjà au boulot. On charge les boissons dans les coffres, on achète le reste du matériel chez Aligro, certains sont déjà à la salle pour la livraison des lots, et on attend l’arrivée des renforts pour débuter la mise en place.

La fameuse salle des Asters, rue de la Servette, qui accueille depuis des années la plupart des Lotos des associations, nous ouvre ses portes à midi. Le très sympathique concierge nous donne ses recommandations, et les membres du club déjà présent préparent les 14 tables où s’assiéront les joueurs. On s’active aussi en cuisine, pour préparer la centaine de sandwiches et mettre en place la buvette et ses chariots mobiles.

Le temps passe et on approche des 14h00, heure de départ du Loto. Les premières joueuses prennent place dès 13h30, les instructions sont données aux « vendeurs », aux « contrôleurs » et à ceux qui seront au « bureau principal ».

Les retardataires sont enfin là, la « Tito Team » de la caisse a fini de trier les milliers de tickets de 1.-, les équipes sont au complet, la partie peut commencer !

Le crieur annonce les premiers numéros… « 12, 28, 6 deux fois 3, 44, le 1, 52, 10 deux fois cinq, … », silence concentré dans la salle, jusqu’à la première « QUINE ! » de l’après-midi !

Ce n’est pas la foule des grands jours. La neige y est surement pour quelque chose. Mais les parties s’enchaînent et les coloradiens assurent un bon roulement.

Le Team Buvette est également au taquet, tandis que les doubles-quine et les cartons défilent.

Au bout de 2 heures et déjà une bonne dizaine de filets-mignons de distribués (on se demande si nos chers co-organisateurs n’avaient pas un pourcentage dessus), le besoin de faire une pause s’impose chez la plupart des vendeurs. Bien organisés, ils s’arrangent pour prendre le boulot l’un de l’autre afin que tout continue à rouler.

Arrive la première série impériale, une magnifique Cave à vin, et un des 2 crieurs, descendu 5 minutes de la scène pour jouer cette série, remporte le lot. Etrange coïncidence, sachant que les co-organisateurs décideront de ne pas mettre en jeu nos 3 autres gros lots : un vélo, une TV et un lave-vaisselle. Préférant mettre en jeu leurs lots, nos 3 gros lots nous resteront donc sur les bras. Heureusement que grâce à Tito nous trouverons des solutions pour ne pas perdre nos investissements.

Bref, bizarre tout de même que le seul gros lot de la journée soit remporté par eux. Tout comme lorsqu’ils reçoivent un énorme sac Manor pour une quine, et qu’une autre joueuse remporte un petit fromage pour une double-quine de la même série. On a quand même à chaque fois l’impression de se faire avoir avec ces gens, qui organisent des Lotos tous les weekends et qui visiblement savent pertinemment comment s’arranger sur le dos des associations.

Les coloradiens ne faiblissent pas, malgré les jambes qui deviennent lourdes pour ceux qui alignent les kilomètres dans la salle, et les yeux qui se croisent pour ceux qui sont sur les ordinateurs.

La fin du Loto approche, les dernières séries sont annoncées. Le crieur remercie les joueurs et tous ceux qui ont participé à l’organisation, la partie se termine 30 minutes avant l’horaire prévu, la salle s’étant déjà bien vidée.

Tout le monde s’active à nouveau pour le rangement, il faut débarrasser les tables, nettoyer la buvette, charger les stocks restants dans les voitures et commencer à faire les comptes afin de rembourser tout de suite les membres du comité qui ont avancé leur argent personnel.

Les premières impressions comptables sont mitigées, mais il y aura bien un bénéfice ! Il faudra attendre quelques jours et les dernières factures à payer pour avoir le montant exact, mais malgré une affluence moyenne le résultat sera on l’espère satisfaisant.

Une fois la salle nickel, Rod propose de nous accueillir dans sa lounge privée, pour déguster la Caipi du Prési bien méritée !

Belle fin de journée tous ensemble, on discute on rigole, et on parle déjà des prochains matches qui arrivent bientôt.

Une chose est certaine, si l’on affiche la même solidarité et le même esprit sur le terrain, on se fera plaisir !

Il ne reste plus qu’à remercier tous ceux qui ont donné de leur temps pour leur club !

MERCI A TOUS ET VIVE LE COLO !